Publié dans Perm

Se spécialiser en permanence téléphonique dans un seul domaine ?

Tu vas souvent entendre dire qu’il vaut mieux se spécialiser en permanence téléphonique, qu’il vaut mieux travailler dans un seul domaine au niveau de ta clientèle. Qu’il n’est pas forcément bon de mélanger les différents types de clients.

Cependant, on peut penser qu’avoir différents types de clients permet de varier les plaisirs en quelque sorte, non ? Et que cela permet aussi d’apprendre plein de choses vu qu’on travaille avec plein de spécialités différentes? Mais il est peut-être plus rassurant et plus pratique de ne travailler que pour un type de clients et de bien maitriser les demandes qui arrivent ?

Donc doit-on vraiment se spécialiser en permanence téléphonique ou pas forcément ?

Personnellement, je ne suis pas le meilleur exemple pour parler de diversité 😏. En effet, j’ai choisi de me spécialiser. Je travaille uniquement dans le médical et même encore plus spécifiquement quasi uniquement avec les ostéopathes depuis plusieurs années. Même si à mes débuts, j’ai travaillé avec des médecins généralistes, des podologues, fait quelques remplacements pour des kinésithérapeutes et un orthodontiste, je ne suis en réalité jamais sortie du médical.

J’ai donc demandé son avis à Sabine Rouhaud. Elle a suivi ma formation il y a plus de 4 ans déjà et elle travaille à la fois dans le médical et dans le juridique. Elle ne s’est donc pas spécialisée.

1. Sabine, comment as-tu connu le métier de secrétaire indépendante spécialisée dans la permanence téléphonique ?

J’étais à la recherche d’une solution pour les trois médecins de mon village qui n’avaient pas de secrétaire (j’étais conseillère municipale à l’époque). Et les patients se plaignaient d’être constamment dérangés et interrompus par le téléphone lors de la consultation.

J’ai découvert ce métier en lisant un de tes articles sur le blog Croquefeuille Emoji. Un vrai déclencheur car j’étais moi même dans un tournant de ma vie.

(Je suis ravie de savoir que c’est une de mes articles qui a inspiré Sabine 🥰! Je l’ai écrit moins de deux ans après m’être lancée).

2. Depuis combien de temps l’exerces-tu ?

J’ai commencé il y a 4 ans environ.

Et depuis le début, j’ai réussi à réduire mes heures de travail comme je le souhaite pour mon équilibre entre travail et vie familiale.

Et je ne fais pas appel à une consœur lors de mes vacances, je mets simplement un répondeur d’absence et cela passe très bien.

se spécialiser en permanence téléphonique

3. Pourquoi as-tu choisi de faire de la permanence téléphonique ?

  • Pour être présente chez moi 
  • Pour le retour de l’école de mes enfants
  • Pour éviter le périscolaire pour le plus petit
  • Pour les horaires
  • Pour ne plus courir sur la route pour aller au travail
  • Mais surtout parce que j’aime le relationnel et surtout sans le face à face (j’aime pas la mauvaise haleine de ceux qui se collent à toi pour te parler🤣)

4. Que faisais-tu comme métier avant de faire de la perm (si tu en faisais un) ?

J’étais dans le commerce.

5.  As-tu suivi une ou des formations particulières avant de te lancer ?

Oui, j’ai fait une formation en informatique.

Et j’ai acheté le guide fait par Céline (pack croquefeuille pour se lancer dans le secrétariat indépendant) et après ton article, j’ai acquis tes formations et ton guide, c’était des cadeaux de Noel.

Personnellement, comme Sabine, je pense qu’il est important de se former et d’investir en soi-même. Et si ça nous permet de changer de vie, quel bonus !! Moi, je continue aussi toujours à me former actuellement. Pas en perm mais dans d’autres domaines. J’achète des formations en ligne (sur comment créer un blog par exemple 😁😋). Et j’ai contaminé une de mes filles qui est graphiste indépendante et qui se forme aussi beaucoup en ligne désormais). Améliorer ses compétences et ses connaissances n’est jamais de l’argent mal dépensé ou perdu, au contraire !

se spécialiser en permanence téléphonique : le juridique

7. Avec quels types de clients travailles-tu ? Dans quel(s) domaine(s) ?

J’ai commencé comme sous-traitante pour Audrey, une secrétaire qui cherchait un binôme pour son surplus d’appels. C’est elle qui m’a donné ma chance et elle m’a énormément formée. J’en profite pour la remercier mille fois de sa confiance.

Il faut dire que je croyais en mon projet mais avec un niveau de confiance en moi très faible.

Donc j’ai commencé avec des ophtalmologues et deux avocats, spécialisés dans les accidents de la route. J’ai ensuite eu un podologue, un ostéo et je me suis lancée chez les médecins généralistes.

Depuis quelques temps, j’ai plusieurs avocats à mon propre compte avec diverses spécialités.

J’aime ces différents domaines, ça casse la routine. Je travaille ou ai déjà travaillé donc à la fois avec des avocats mais également médecin généraliste, ophtalmologiste, cardiologue, rhumatologue, dentiste, ostéopathe, podologue

8. Tu travailles donc à la fois dans le juridique et le médical donc tu n’es pas spécialisée dans un seul domaine, pourquoi ?

C’est un hasard ! Pour ma première sous-traitance, il y avait les deux domaines. Ensuite pour un remplacement d’été également. J’ai ensuite repris ceux du remplacement que j’avais effectué 3 ans auparavant.

J’adore quand c’est intense et j’apprends énormément donc pas de routine 😀!

J’avoue que pour certains domaines, ce n’était pas évident surtout dans le droit des étrangers mais les avocats sont super et m’expliquent au fur et à mesure le contexte du client.

(Encore une fois, l’exemple de Sabine montre l’importance d’avoir une relation privilégiée avec ses clients pour faire à la fois du bon travail pour eux et avoir des bonnes conditions de travail pour soi. Totalement ce que je préconise dans mon approche de l’Accueil Téléphonique Haut de Gamme)

se spécialiser en permanence téléphonique : le médical

9. Quels sont les différents types d’appels que tu reçois ?

Pour les avocats, ce sont essentiellement des messages et des échanges avec les avocats qui me donnent ensuite un accort pour un rdv. Pour le médical, il y a des rendez-vous et les demandes éternelles d’ordonnances perdues et divers messages également.

10. Quel(s) sentiment(s) génère chez toi de faire de l’accueil téléphonique (fierté, assurance, bonheur, stress…) ?

J’ai confiance en moi et je suis fière de mon parcours entre la construction et la réalisation de mon projet.

Je suis fière de respecter mes valeurs (apporter un sentiment rassurant à un client /patient en étant à son écoute) et surtout ravie d’être plus présente pour mes enfants et ma famille.

Et je suis très heureuse d’être MA PROPRE PATRONNE!!! (Moi aussi, tellement, quel kiffe 😍😍!!)

11. Peux-tu nous faire un comparatif de ta vie avant et après la perm ?

Je n’ai pas trop envie de m’étendre sur ma vie. Mais pour résumer, c’est le jour et la nuit !

12. Quels bénéfices la permanence téléphonique t’apporte-t-elle ?

L’indépendance, le confort de vie et le sourire des gens au téléphone (et oui le sourire s’entend au téléphone mais tu le sais…).

Et oui, je le sais 😊!! Et je suis aussi ravie de rigoler plusieurs fois par jour avec des gens au téléphone, ça m’envoie toujours un peu d’endorphine ou de dopamine au passage 😉. Rigoler tous les jours, c’est loin d’être le cas de tous les métiers 😉 donc je trouve que j’ai sacrément de la chance de faire de la perm 😍!

En conclusion

Tu vois bien avec l’exemple de Sabine qu’il est tout à fait possible de cumuler divers types de clientèles et qu’il n’est pas obligé de se spécialiser en permanence téléphonique. Au contraire, elle adore son travail en partie grâce la diversité qui en découle. Elle apprend même plein de choses avec tous les domaines auxquels elle touche.

Moi par contre, je m’épanouis dans mon travail car je n’ai quasi qu’une seule spécialité que je maitrise parfaitement et qui fait que je ne me sens jamais en insécurité, je sais à peu près toujours à quoi m’attendre et c’est ça qui me plait. On est toutes différentes et heureusement ! Chacune son bonheur 😎 !

Donc faut-il te spécialiser en permanence téléphonique ?

Tu vois qu’en réalité, c’est une question de choix personnels. Et comme tu es la boss, c’est toi qui vois en fonction de ce que tu préfères 🤩. Donc tu n’as pas besoin de te limiter à un seul domaine si tu ne le veux pas mais si tu préfères le faire, c’est complètement possible 😊.

Et ce qui est génial, c’est que tu peux changer d’avis en cours de route ! Tu es la boss, tu orientes ton entreprises là où tu le souhaites !

Moi je pensais à mon démarrage que ma cible préférée serait les médecins généralistes. Et au final, je n’ai pas vraiment apprécié même si j’ai travaillé avec quatre cabinets différents. Donc assez rapidement, j’ai basculé au fur et à mesure de ma prospection vers les ostéopathes. Et ce n’est que du bonheur depuis 😀

Elle n’est pas belle la vie quand on est chef de sa propre entreprise et que c’est uniquement de nous que dépendent nos activités? Oh si, elle l’est 😍🤩 !! N’hésite pas à regarder les informations sur ma formation sur l’Accueil Téléphonique Haut de Gamme si jamais tu veux vivre la même expérience que moi ou Sabine.

2 commentaires sur « Se spécialiser en permanence téléphonique dans un seul domaine ? »

  1. Virginie EON dit :

    Merci Tatiana et Sabine pour ce témoignage très intéressant !
    Personnellement, je me suis spécialisée dans le médical et notamment en obstétrique, je travaille avec des 3 gynécologues et 3 sages femmes et 2 ostéopathes. Ca me réconforte de collaborer avec la spécialité que j’ai connue pendant 12 ans au CHU, je sais me débrouillée seule très souvent, les médecins et SF sont ravies d’être très peu dérangés 😉

    1. Donc tu es comme moi Virginie, toi tu t’épanouis en ayant les mêmes types de clients, parce que ça te rassure 😊.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.